UP

L'éclat enterré sous l'ennui, j'observe le temps me porter vers une existence fade, une latence à la fois violente et insensible. Mon regard me bouscule : le corps est énigmatique et l'esprit se soumet aux angoisses inattendues.
Je stagne, et parfois me cloitre dans l'ivresse des effervescences, une hystérie passagère qui finalement me ramène au réel.
Face à moi-même, rien ne se passe. Seul le triste banal est visible.

switch to english